Non classé

Covid 19 : le vaccin AstraZeneca mis en stand-by au Danemark

Le Danemark a annoncé avoir suspendu, jusqu’à nouvel ordre et par précaution, l’utilisation du vaccin AstraZeneca dans sa lutte contre le Covid-19.


0
1 partager
L’utilisation du vaccin AstraZeneca sera réévaluée dans 15 jours.

C’est un nouveau coup dur pour le vaccin du laboratoire anglo-suédois. Après avoir été mis au banc lundi par cinq pays européens sur un lot de vaccin, représentant un million de doses, son utilisation vient à présent d’être mise en stand-by par le Danemark. En cause ? Des craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées.

Des craintes, infondées pour le moment

L’agence nationale de la santé danoise a ainsi déclaré avoir suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinés avec le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca ».

Elle rappelle toutefois que, pour l’instant, « on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins « . D’ailleurs, le directeur de l’agence sanitaire danoise, Søren Brostrøm, a ajouté « il existe une documentation importante prouvant que le vaccin est à la fois sûr et efficace. Mais avec l’Agence danoise des médicaments, nous devons réagir aux informations faisant état d’éventuels effets secondaires graves, à la fois au Danemark et dans d’autres pays européens« . 

Cette suspension, qui sera réévaluée d’ici deux semaines, intervient alors même que depuis l’apparition des différents variants (anglais, sud-africain, ect), de nombreux pays ont renoncé à utiliser ce vaccin, jugé moins efficace que les vaccins à ARN. Mais aussi, alors que d’autres problèmes de formation de caillots ont déjà été constatés dans différents pays européens.

Une enquête préliminaire de l’Agence européenne des médicaments

En effet, l’Autriche avait déjà annoncé ce lundi avoir renoncer à administrer un lot de vaccins AstraZeneca après le décès d’une infirmière suite à de « graves troubles de la coagulation » seulement quelques jours avoir reçu son injection.

L’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg avait d’ailleurs emboité le pas de l’Autriche et suspendu à leur tour les vaccinations avec des doses provenant de ce lot représentant un million de vaccins, livrés dans dix-sept pays.

Néanmoins, une enquête préliminaire de l’Agence européenne des médicaments, dévoilée mercredi, a révélé qu’il n’existait aucun lien entre le vaccin d’AstraZeneca et le décès survenu en Autriche. Elle a d’ailleurs précisé qu’au 9 mars, uniquement 9 cas de thromboses avaient été signalés pour plus de 3 millions de personnes vaccinées.


J'aime ça? Partage avec tes amis!

0
1 partager
WeekySophie

Anne Sophie. Consultez l’ensemble des contributions par Anne Sophie publiées dans le journal Weeky, le 1er site d'information.

titre des commentaires Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *