Thomas Pesquet : le 1er français commandant de bord de l’ISS

Le spationaute français sera le commandant de bord de la Station spatiale internationale (ISS) lors de sa prochaine mission. C’est la première fois que cet honneur est fait à un Français !


0
2 partage
Thomas Pesquet
Le spationaute Thomas Pesquet (à droite) en compagnie de son collègue allemand Matthias Maurer.

Thomas Pesquet n’en finit plus de faire parler de lui. Et pour cause, lors de sa prochaine mission, le spationaute français, âgé de 43 ans, sera le commandant de bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Le premier français à obtenir cet honneur

Ce matin, Josef Aschbacher, le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), l’a confirmé lors d’une conférence de presse virtuelle : Thomas Pesquet sera aux commandes de l’ISS lors de sa prochaine mission dont le départ est prévu le 22 avril prochain. C’est une première pour un spationaute français. D’ailleurs, ce n’est que la quatrième fois qu’une telle tâche est confiée à un Européen. Lors de l’annonce de cette nouvelle, Thomas Pesquet s’est dit « Incroyablement honoré ».

Cette décision est le fruit d’un accord entre les agences spatiales européenne, russe et américaine, la Nasa mais aussi Rocosmo. Cette annonce n’est toutefois pas une totale surprise puisque cette éventualité avait été évoquée dans le dernier numéro du magazine du Centre national d’études spatiales.

Pas aux manettes du Crew Dragon

En tant que commandant de bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet voit ses responsabilités augmenter. Concrètement, le spationaute français a expliqué que « C’est comme un bateau« , ce qui signifie que le commandant « assigne un peu les tâches« , dans le cas d’un départ de feu par exemple. Il a également souligné que, « Tout le monde est compétent » mais il y a,  » cette dernière couche de prise de décision qui revient au commandant de la station ».

Toutefois, le Français ne sera pas aux commandes du Crew Dragon, la navette qui l’enverra dans l’espace avec trois autres astronautes. Une décision dont la Nasa est à l’origine et qu’il dit regretter.  

De nombreuses expériences prévues

Comme lors de sa première mission en orbite, en 2016-2017, Thomas Pesquet devrait réaliser de nombreuses expériences. Il a d’ailleurs évoqué une expérience qui lui « plaît beaucoup« . Cette dernière concerne des « mini-cerveaux« , concrètement des cellules souches de cerveaux humains dans des boîtes de Petri. Partant du principe que le vieillissement est accéléré dans l’espace, l’objectif de cette expérience est de déterminer si il peut également être ralenti. « On va essayer de voir ce qu’il se passe« , a ainsi déclaré Thomas Pesquet.

Par ailleurs, quatre sorties extravéhiculaires sont également prévues au cours de cette mission Alpha. Elles devraient notamment permettre de mettre en place des panneaux solaires. Le spationaute peut donc raisonnablement espérer sortir de la station au cours de ses six mois de mission. Une nouvelle mission qui pourrait susciter des vocations alors que l‘agence européenne spatiale a lancé une grande campagne de recrutement.


J'aime ça? Partage avec tes amis!

0
2 partage

Quelle est votre réaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win
WeekySophie

Anne Sophie. Consultez l’ensemble des contributions par Anne Sophie publiées dans le journal Weeky, le 1er site d'information.

titre des commentaires Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *